Fibromyalgie : éléments de diagnostic.

Comme toute maladie, il est important dans le cas de la fibromyalgie d’établir au plus tôt un diagnostic pour assurer une meilleure prise en charge des malades. Pour cela, il faut considérer les symptômes d’une part, et les réponses de l’individu à un interrogatoire permettant de cerner et de détecter les signes de la maladie.

Ainsi il faut connaître des éléments de la vie de l’individu : souffrances, douleurs, faiblesses, fatigues, problèmes dans l’endormissement et durant le sommeil.

Il est également important de recenser les points douloureux sur le corps et surtout de savoir si d’autres pathologies sont en action pour que leurs effets ne soient pas confondus à tort avec ceux caractéristiques de la fibromyalgie. Il faut d’ailleurs le plus souvent mener de plus amples investigations médicales pour bien confirmer la présence de la fibromyalgie.

Un questionnaire simple

Si les douleurs constatées au niveau des fibres, des muscles ou d’autres points du corps durent depuis plus de trois mois, alors il y a lieu de se poser la question d’une fibromyalgie.

C’est ainsi qu’un questionnaire facile – appelé “first” –  a été mis au point. Il s’agit de répondre simplement par oui ou par non en faisant une croix dans la colonne correspondante :

 

 

QUE REPONDEZ-VOUS OUI NON
Mes douleurs sont localisées partout dans tout mon cours.
Mes douleurs s’accompagnent d’une fatigue générale permanente.
Mes douleurs sont comme des brûlures, des décharges électriques ou des crampes.
Mes douleurs s’accompagnent d’autres sensations anormales, comme des fourmillements, des picotements ou des sensations d’engourdissements dans tout le corps.
Mes douleurs s’accompagnent d’autres problèmes de santé comme des problèmes digestifs, des problèmes urinaires, des maux de tête ou des impatiences dans les jambes.
Mes douleurs ont un retentissement important dans ma vie : en particulier, sur mon sommeil, ma capacité à me concentrer avec une impression de fonctionner au ralenti.

 

En fonction des réponses données, un score de 5 réponses affirmatives sur les 6 permet de mettre en évidence la potentialité de la fibromyalgie avec une probabilité de plus de 90%.

Les personnes affectées ont mal partout, se sentent fatiguées dès le réveil et malheureusement se sentent complètement incomprises. De fait, elles se sentent prises dans une situation injuste se qui est susceptible d’enclencher une spirale de douleurs de laquelle elles ne peuvent s’extraire.

Examen du corps et des points de douleur

En plus des réponses apportées au questionnaire “first”, il faut naturellement pour établir le diagnostic effectuer des palpations et des pressions sur 18 points du corps (9 points symétriques par rapport à l’axe vertical) :

  1. des deux côtés du cou sous la mâchoire
  2. à la jointure des épaules et des bras, sur la face
  3. juste au-dessous des genoux
  4. à la base du crâne, au-dessus de la nuque
  5. à la jointure des épaules et des bras, à l’arrière du corps
  6. sur les omoplates
  7. sur les deux coudes
  8. au-dessus des fesses, sur les hanches
  9. immédiatement sous les fesses, vers l’extérieur des cuisses

Le médecin effectue des pressions sur ces points et le patient – dans la grande majorité des femmes – va alors indiquer le niveau (subjectif) de la douleur ressentie.

Il faut qu’au moins 11 des points sur les 18 soient douloureux depuis au moins 3 mois pour que le diagnostic de fibromyalgie soit définitivement posé.

6 réponses sur “Fibromyalgie : éléments de diagnostic.”

  1. J’ai tous les symptômes mais je n’arrive pas à trouver un neurologue pour mes faire les tests mais mon médecin pense que c’est cela, ça fait 3 ans que je suis en douleur. Que faire !!

  2. Bonjour,
    Est-ce qu’un enfant peut être atteint de fibromialgie ? Ma fille depuis l’age de 9 ans , elle a 16 ans aujourd’hui a toujours des douleurs. Un spécialiste a dit que c’était des douleurs de croissance aux articulations mais la croissance est terminée d’après ce médecin . Elle nous a parlé de fibromialgie et drmande une consultation en centre anti douleurs . Plus d’un an d’attente ! Sur Paris …

    1. à 16 ans la croissance n’est pas finie, et oui on peut avoir des douleurs dues à cette croissance, changez de médecin et essayer de consulter un rhumatologue ou allez dans un centre anti-douleur, ils ont des équipements pour diagnostiquer la fibromyalgie

  3. Mes douleurs datent de plus de 10 ans au début le médecin à parler d hypersensibilité à la douleur puis de dépression maintenant c est dut à l arthrose (C est vrai que j’en aie partout)mais personne ne me reconnaît ces douleurs inexpliquées….ça me mine….les antidouleurs pour l arthrose calment à condition qu’ il y aie d’i tramadol(zaldiar) le paracétamol seul ne suffit pas mais mon médecin me dit que de toute manière fibro ou pas j aurai les mêmes traitements ou m adresser pour savoir pour être certaine que je ne suis pas hypocondriaque

  4. Bonjour
    Je suis atteintes d’une maladie auto-immune la polyarthrite rhumatoïde
    Et je suis sous traitement malgré ma souffrance et mes douleurs continue et partout dans mon Corp des crises à ne plus supporter , les examens montre que ma pathologie n’es pas évolutive
    Donc rien à faire de plus
    Une nouvelle rhumatologue fait des pressions sur certains point très douloureus et aussi musculaire et puis m’a dite que c’est la fibromyalgie est la cause
    J’ai tous les symthomes mais j’ai pas fait le teste
    Les médecins ne veulent pas parler de cette maladie non reconnue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *