Fibromyalgie : une maladie du cerveau ?

Encore controversée en France, la fibromyalgie est pourtant reconnue par l’Organisation Mondiale de la Santé comme étant une “maladie” depuis 1992. C’est un syndrome qui est encore assez mal connu et dont les causes n’ont pas été scientifiquement établies.
Son nom est composé des éléments qui la caractérisent : “fibrose”, “myo” (muscle) et “algie” qui veut dire douleur. Elle est caractérisée par des douleurs chroniques dans des points précis de l’organisme et qui durent plus de trois mois. Malheureusement elle peut aussi être complétée de troubles du sommeil, de la digestion, d’inconfort au niveau des membres. Elle peut à terme être incapacitante et affecte certainement la qualité de vie des malades.

de « Fibromyalgie : une maladie du cerveau ? »

Fibromyalgie : éléments de diagnostic.

Comme toute maladie, il est important dans le cas de la fibromyalgie d’établir au plus tôt un diagnostic pour assurer une meilleure prise en charge des malades. Pour cela, il faut considérer les symptômes d’une part, et les réponses de l’individu à un interrogatoire permettant de cerner et de détecter les signes de la maladie.

Ainsi il faut connaître des éléments de la vie de l’individu : souffrances, douleurs, faiblesses, fatigues, problèmes dans l’endormissement et durant le sommeil.

Il est également important de recenser les points douloureux sur le corps et surtout de savoir si d’autres pathologies sont en action pour que leurs effets ne soient pas confondus à tort avec ceux caractéristiques de la fibromyalgie. Il faut d’ailleurs le plus souvent mener de plus amples investigations médicales pour bien confirmer la présence de la fibromyalgie.

de « Fibromyalgie : éléments de diagnostic. »

Peut-on déceler la fibromyalgie par une simple analyse de sang?

Une entreprise californienne aurait mis au point un examen de dépistage de la fibromyalgie, une pathologie très complexe à diagnostiquer et encore controversée, notamment en France.
Ce “FM-Test” a été révélé récemment au congrès annuel de rhumatologie à San Diego, USA. Et il s’agit à la base d’une simple prise de sang. Alors, faut-il y croire ?

de « Peut-on déceler la fibromyalgie par une simple analyse de sang? »

Comment dépister rapidement la fibromyalgie ? Un test sur la sellette.

C’est une petite révolution dans l’univers de la fibromyalgie : des scientifiques ont réussi à créer un test de dépistage. Celui-ci est destiné aux médecins généralistes, qui sont en première ligne lorsqu’il s’agit de diagnostiquer cette maladie si controversée.
C’est officiel d’ailleurs car ils ont publié leur découverte dans le Journal of Evaluation in Clinical Practice. L’idée est ainsi de désengorger les cabinets de rhumatologie et d’améliorer la prise en charge des patients.

de « Comment dépister rapidement la fibromyalgie ? Un test sur la sellette. »

Influence des aliments sur les symptômes de la fibromyalgie

Les douleurs peuvent être atténuées par notre les choix particuliers que nous pouvons faire dans notre alimentation. Certes, nous ne connaissons pas encore de manière irréfutable les causes scientifiques de cette maladie, mais des études tendent à prouver que certains nutriments permettent de diminuer cette amplification anormale de la douleur ressentie qui caractérise la fibromyalgie.

de « Influence des aliments sur les symptômes de la fibromyalgie »

Les signes révélateurs de la fibromyalgie

Les femmes sont les plus touchées par cette maladie – encore mal connue – qui frappe jusqu’à 5% de la population occidentale, d’après les dernières estimations. Beaucoup de scientifiques la voient comme une fatigue chronique et d’ailleurs en France on la considère encore comme un “syndrome” alors que c’est une “maladie” pour l’Organisation Mondiale de la Santé, et ceci depuis… 1992.
Alors quels sont ses symptômes pour pouvoir la reconnaître ?

de « Les signes révélateurs de la fibromyalgie »

Fibromyalgie : notre cerveau augmente la souffrance perçue

La douleur est avant tout un mécanisme d’alerte de notre organisme qui nous aide à prendre connaissance des dysfonctionnements, blessures ou autres atteintes à notre intégrité physique. Elle nous incite surtout à prendre des mesures correctrices en nous y obligeant par des sensations impérieuses : la souffrance, le fait “d’avoir mal” nous pousse à y mettre un terme.

de « Fibromyalgie : notre cerveau augmente la souffrance perçue »

Imperceptible, la fibromyalgie est pourtant très handicapante

La douleur est souvent inobservable par les autres mais elle a des conséquences particulièrement dévastatrices sur qui la subit au quotidien. Isolement, déconstruction, précarisation, perte de confiance en soi.
C’est ce que subissent des millions de gens tous les jours affectés par cette maladie encore peu connue : la fibromyalgie. Et les proportions cachées sont gigantesques : en effet, pas moins de 2 à 5% des populations occidentales. Qui plus est, l’assurance maladie atteste que plus de 80% des personnes touchées sont de sexe féminin.
Malgré sa reconnaissance médicale mondiale, beaucoup de médecins la considèrent comme un syndrome psychosomatique car la cause scientifique n’est pas encore clairement identifiée.

de « Imperceptible, la fibromyalgie est pourtant très handicapante »

Des parlementaires demandent de classer la fibromyalgie comme maladie

Si la reconnaissance de la fibromyalgie est acquise depuis 2007 au niveau médical, sa qualification juridique entraîne des conséquences financières non négligeables.
Que ce soit au niveau du budget de la sécurité sociale que celui des familles affectées, c’est la prérogative de la sphère politique d’orienter les choix et de prendre les décisions qui s’imposent.

En France, la fibromyalgie, dont les causes médicales et scientifiques sont encore mal connues, est qualifiée de “syndrome”, ce qui entraîne que les patients ne sont pas remboursés à 100% pour leurs soins. Afin de rectifier cela, un rapport parlementaire préconise de la classer en tant que “maladie”.
Les députés annoncent que cette décision pourra “crédibiliser la souffrance” des patients. En d’autres termes, la loi reconnaîtra leurs souffrances et obligera les médecins à mieux se former en matière de traitement de la douleur.

Dans notre pays, on estime qu’elle affecte 1,2 à 2 millions d’habitants qui ont “mal partout, tout le temps”. Afin de mettre un terme aux traitements différents, le rapporteur Patrice Carvalho recommande de mettre en place un parcours de soin unifié.

de « Des parlementaires demandent de classer la fibromyalgie comme maladie »

La fibromyalgie : présentation et généralités

La fibromyalgie est caractérisée par des douleurs chroniques sur une longue période de temps allant à plusieurs années, une très grande fatigue sans cause apparente ainsi des troubles du sommeil. Le traitement de cette maladie est complexe et elle n’est pas encore complètement reconnue.
D’après un rapport de la Commission d’enquête parlementaire daté d’octobre 2016, elle touche jusqu’à 5% des personnes en France, et principalement la population féminine, à plus de 80%. Elle frappe sans discriminer toutes les tranches d’âge : que ce soient les enfants, les adultes jeunes ou pas, les séniors.
Du fait d’un meilleur diagnostic précoce, le nombre d’enfants touchés par la fibromyalgie a tendance à s’accroître récemment.

de « La fibromyalgie : présentation et généralités »